Dans n'importe quelle combinaison dans son équivalence elle possède un pouvoir colorant dans les trois couleurs fondamentales: le  jaune, le bleu et le rouge.
L'harmonie de ces couleurs c'est l'une qui se fond dans l'autre pour former un gris magnifique Van Gogh connaissait bien ce gris .
C'est notre oeil qui rétablit l'équilibre quand une couleur s'isole de l'autre provoquant la création d'une couleur  dé harmonieuse et qui gêne le  regard.
L'artiste doit arriver à créer une égalité dans les trois couleurs de base il s'organise alors des compositions à l'infinie créant un ensemble harmonieux ou aucune couleur n'existe  aux dépens de l'autre se diffusant toutes dans une unité que perçoit notre oeil, chaque artiste peut ainsi créer sa palette identitaire dans le mélange de ses couleurs et dans leurs dosages.
Je suis toujours fascinée depuis plusieurs années et surtout depuis que j'utilise les terres dans la  différence des dosages j'essaye toujours qu'il soit identique pour créer mes propres tons à la différence des encres que j'utilisais dans l'abstrait et qui s'organisaient dans leur composition un peu à leur gré.
Avec les terres c'est différent elles s'organisent selon les effets et les mélanges, petit à petit je trouve mes dosages, mes superpositions qui créent les profondeurs et les reliefs qui au cours des années qui passent sont sélectionnés dans ce qu'il m'est agréable dans mon ressenti;
 Je sens que j'ai ma propre façon de mélanger de travailler la matière qui fait que petit à petit je me rapproche de mon désir identitaire pictural qui me fait vibrer.

 

 

 

 

 

Das règle de l'Arménie des couleurs par 1901.  1979

 

 

Nous avons 31 invités et aucun membre en ligne